La voix du silence

Tu as choisi enfant les oiseaux les nuages
Comme confidents intimes comme compagnons de route
Témoins de tes bonheurs, de ton cœur en déroute
Sur les chemins obscurs des traversées de l’âge

Les oiseaux...
Tu parles leur silence
Et leur silence te parle
Bien au delà des mots
D'où naissent tant de maux
Tu parles leur silence
Et leur silence te parle
Les oiseaux

Les formes des nuages mouvantes à l'infini
Dessinent le corps des rêves enfants de ton esprit
S’effacent effarouchés timides et réservés
Quand le tonnerre des voix assène ses vérités

Les oiseaux
Tu parles leur silence
Et leur silence te parle
Bien au delà des mots
D'où naissent tant de maux
Tu parles leur silence
Et leur silence te parle


Les oiseaux dans leur vol se moquent en spirale
Des certitudes glacées fragiles comme un cristal
Ce jour tant adulées et demain hors du bal
Leur silence abolit notre vide initial

Les oiseaux
Tu parles leur silence
Et leur silence te parle
Bien au delà des mots
D'où naissent tant de maux
Tu parles leur silence
Et leur silence te parle
Les oiseaux….les oiseaux…les oiseaux

La voix du silence