Absent

Tu t’en vas où quand t’es plus là…
Quand tu t’évades de ton regard
Tu t’en vas où quand t’es hagard
On t’croit ici tu n’y es pas


J’voudrais te suivre
sur les chemins
de tes errances
ombre de l’absence
ombre du repli
A l'infini
Dans ces labyrinthes
où tu t’éreintes

Retrouver la lumière
Celle d’hier
Dans le noir
De ta mémoire
Eclairer les impasses
Qui lassent
Les souvenirs
De ton désir

Tu t’en vas où quand t’es plus là…
Quand tu t’évades de ton regard
Tu t’en vas où quand t’es hagard
On t’croit ici tu n’y es pas

C’est plus les mots
Qui te décident
C’est plus les joies
Qui te dérident
C’est plus les pleurs
qui te délitent
T'es quoi alors
En plus du corps

Dans la glace des yeux
De ton âme en creux
Où tu n’y es pas
Où j’n’y suis pas
Je cherche en vain
La trace des liens
d’la vie d’avant
La vie d’absent

Tu t’en vas où quand t’es plus là…
Quand tu t’évades de ton regard
Tu t’en vas où quand t’es hagard
On t’croit ici tu n’y es pas

Absent à toi
Absent à moi
Absent du jour qui apparait
Absent du temps qui disparait
Absent de l’être et de l’amour
Absent du monde et pour toujours
Parfois tout de même
Cette lueur
Fragile comme la mèche qui s’épuise
Parfois tout de même
Cette lueur
Parfois tout de même
Pour que je t’aime

CHANTEUR EPIQUE......MAIS PAS TROP QUAND MEME